Un bain d'arômes à la distillerie Yamazaki

La distillerie Yamazaki se trouve à quelques kilomètres de Kyoto. Nous avons eu la chance de réussir à réserver nos places pour une visite de ce site et une dégustation gratuite d'un whisky apprécié des fins connaisseurs ! Le whisky de 12 ans d'âge a en effet reçu la médaille d'or en 2008 lors de l'International Spirit Competition.

Whisky Yamazaki

La distillerie Yamazaki se trouve sur un site magnifique, près du Mont Tennozan. L'eau utilisée pour la fabrication du whisky provient d'ailleurs d'une source souterraine et tire ses forces de la montagne et des bambous alentours.

Après un passage dans le musée du site et la bibliothèque qui recueille près de 7000 whiskys différents, nous avons plongé au cœur du processus de fabrication de cette boisson dite "spiritueuse".

Blends

Le whisky est élaboré à partir d'orge à deux rangs germée (le malt) et d'eau de brassage peu minéralisée. La première étape de fabrication consiste à chauffer à température constante ces deux composants dans de grandes cuves de manière à transformer l'amidon en sucre. A l'issue du brassage, le mélange obtenu est appelé moût.

Salle de brassage

Vient ensuite l'étape de fermentation au cours de laquelle une levure est ajoutée au moût. Les sucres fermentescibles se transforment en alcool et gaz carbonique et délivrent des composés aromatiques. Un "wash", liquide blanc et laiteux à 7 degrés d'alcool, est obtenu au bout de trois jours.

Salle de fermentation

Le processus de fabrication du whisky se poursuit par une double distillation. Cette étape permet d'extraire les arômes et l'alcool de l'eau. La distillerie de Yamazaki est dite complexe car elle possède plusieurs formes d'alambics en cuivre : ceux à forme arrondie confèrent une saveur légère au distillat tandis que ceux à forme droite apportent de la profondeur au distillat. Le cuivre permet de désodoriser les produits sulfurés. A l'issue des distillations, le new pot obtenu est un liquide transparent à 70 degrés d'alcool.

Alambic

Salle des alambics

Le whisky se colore et se charge d'arôme lors de l'étape de vieillissement en fûts de chênes de plus de 100 ans. Le vieillissement dure au minimum trois ans et est sensible aux saisons. En été, le whisky se dilate et s'évapore à travers les veines du fût, tandis qu'en hiver, il se contracte et respire l'air de la salle de maturation. En une année, la quantité de whisky se réduit de 2 à 3 % : c'est ce que l'on appelle la part des anges !

Salle de conservation en fut

Le vieillissement reste une étape mystérieuse du processus de fabrication du whisky, qui dépend de nombreux paramètres : température, humidité, durée, nature des fûts. Ces derniers sont utilisés pendant plus de 50 ans. Les jeunes fûts apportent des notes très boisées aux distillats tandis que les fûts plus anciens sont utilisés pur des maturations plus lentes.

Après toutes ces étapes de fabrication, le master blender entre en scène. Il a pour mission d'assembler les distillats ayant subis leur maturation pour créer des whiskys aux saveurs uniques !

Lors de notre dégustation, nous avons goûté deux blends, l'un aux notes de poivre et de citron et le second plus fruité (fraise, cerise) avec une touche finale de vanille en palais.

Dégustation du whisky Yamazaki par Anaëlle

Dégustation du whisky Yamazaki

Comment déguster un bon whisky ?

  • A la Japonaise : Le whisky-Soda

Compter une dose de whisky pour 3 à 4 doses de soda, le tout servi avec beaucoup de glaçons.

  • A l'Irlandaise : 1 verre de whisky pur et un verre d'eau

Alterner une gorgée de whisky et une gorgée d'eau.

  • On the rocks !

Pour ne pas dénaturer le whisky mais afin de le déguster bien froid, placer un gros glaçon dans votre verre ou des pierres froides et verser ensuite le whisky !

Publié le