Où manger de la viande ? Direction Kobe !

Nous poursuivons notre route au Japon et avons décidé de passer quelques jours à Kobe chez une famille japonaise très chaleureuse.

Cuisine famille japonaise

Kobe est connue pour sa viande de bœuf et nous n'y avons pas échappé. Mais nous avons aussi fait d'autres belles découvertes du côté de la viande. Voici notre top 3 des plats qui raviront les amateurs de viande !

  • En troisième position : Le poulet cuit "légèrement" au barbecue

Nos hôtes nous ont conseillé un petit restaurant près de la maison spécialisé dans le poulet. Nous avons commandé l'une des spécialités et avons été très surpris de découvrir notre assiette ! Elle comprenait un généreux filet de blanc de poulet coupé en tranches aux contours grillés mais crues au cœur ! Une première pour nous. Apparemment, les japonais raffolent de ce type de cuisson pour le poulet et le consomment avec du radis blanc et du citron. Pourquoi pas ?

Poulet mi cuit au restaurant Megu

  • En seconde position : Les Yakitoris

Littéralement, ce plat signifie "oiseau grillé". Cette traduction résume bien ce plat qui se compose de brochettes cuites au grill de parties du poulet. Nous avons commandé un assortiment de brochettes et avons mangé cœur, foie, pattes et cou de poulet ! La viande est enduite d'une sauce appelée tare composée de sauce soja, de sucre et de sake.

Yakitori

  • En première position (et avec une mention spéciale car c'est sans doute le meilleur plat que l'on ait dégusté depuis notre départ !) : Le bœuf de Kobe

A notre arrivée à Kobe, notre objectif était simple : partir à la rencontre de producteurs de bœufs Wagyu et déguster cette viande si réputée dans le monde entier ! Nous avons contacté plusieurs producteurs avec l'aide de nos hôtes mais n'avons malheureusement pas déniché le fermier qui accepte les visites sur sa ferme. Les agriculteurs ne souhaitent pas accueillir du monde sur leur ferme pour des raisons sanitaires et pour limiter le stress que cela pourrait engendrer aux animaux. Le mystère est encore complet quant aux pratiques d'élevage de ces bœufs qui assurent au final une viande de qualité, savoureuse, tendre et persillée. Nous aurons peut-être l'occasion de croiser ces animaux plus tard. En attendant, nous sommes allés nous restaurer !

Boeuf de Kobe

Nous avons dégusté la viande de Kobe dans un restaurant dédié à ce type de plat. Chaque client a son propre cuisinier qui cuit la viande devant ses yeux sur une grande plaque. Un spectacle qui vaut le détour !

Boeuf de Kobe

Boeuf de Kobe pendant la cuisson

La qualité de la viande est classée selon plusieurs critères : le persillage de la viande (filaments de graisse qui parsèment une viande) qui doit être présent partout et de façon régulière, la couleur de la viande, la texture, la fermeté et pour finir la couleur de la graisse et son brillant !

Une viande de Kobe doit provenir d'un élevage de la région de Kobe (Hyogo) et d'un animal de race Wagyu âgé de 24 mois ou plus. La carcasse doit être âgée d'au moins 2 semaines et les notations de la viande attribuées par l'Association Japonaise de la viande doivent être A-4 ou A-5, soit la meilleure qualité de viande selon les standards japonais. Le bœuf de Kobe est donc à la viande de bœuf ce que le champagne est aux vins effervescents : Une appellation d'origine contrôlée !

Cela veut aussi dire qu'on peut trouver de la viande de Wagyu ayant une qualité supérieure à une viande de Kobe (bien que cela doit être assez rare) ! Le plus important étant la qualité de la viande et son grade. Notons aussi que beaucoup de restaurants prétendent faussement servir de la viande de Kobe, au Japon comme en Europe, jouant sur la mauvaise compréhension Kobe / Wagyu : méfiance donc !

Boeuf de Kobe après la cuisson puis coupé

Verdict de notre dégustation : La viande est incroyable ! Le gras contenu dans la viande fond pendant la cuisson rendant la viande extrêmement tendre sans la rendre grasse. La viande fond quasi immédiatement en bouche. On en redemanderait à la place d'un dessert (et c'est même vrai pour Anaëlle, c'est pour dire !).

Publié le