Dégustation de viande de lama dans un paysage saisissant : le désert de sel d'Uyuni

Après plusieurs jours passés à La Paz, nous avons décidé de prendre un bus pour nous rendre au Sud du pays, dans le Salar d'Uyuni. Il s'agit d'une destination très touristique qui permet d'accéder au plus grand désert de sel au monde. L'étendue de sel d'une superficie de près de 11 000 km2 se situe à 3 660 mètres d'altitude. Le sel est exploité à raison d'une production annuelle d'environ 25 000 tonnes. Cela ne risque pas d'épuiser les 64 milliards de tonnes estimées du gisement !

Nous avions lu beaucoup de commentaires de voyageurs et les paysages semblaient tellement saisissants que nous avons décidé d'aller voir tout cela de nos propres yeux !

Sacs aux dos, nous avons donc pris la route pour Uyuni. Le temps d'une nuit dans un bus peu confortable, nous avons fait la connaissance d'une famille franco-bolivienne. Nous avons sympathisé avec eux et avons pour finir passé notre journée en leur compagnie. Ils avaient privatisé deux véhicules pour visiter le désert et il restait deux places à bord. Quelle chance !

9H30 : départ en 4x4 avec la famille, le conducteur et une cuisinière ! Nous avons traversé le désert avec de grands yeux qui s'ouvraient sur des paysages insolites.

Uyuni immense

Anaelle et Romain posent dans le désert d'Uyuni

On ne peut pas dire que rouler en 4x4 creuse l'appétit, mais un bon repas est toujours le bienvenu.

Romain mange Anaelle dans le désert d'Uyuni

Nous avons fait une pause en plein cœur du désert, loin des autres groupes de touristes. Nous nous sentions seuls au monde ! En à peine 15 minutes, la cuisinière bolivienne qui nous accompagnait a dressé deux tables et nous a servi une assiette composée de viande de lama et de quinoa. Une première pour nous et en plus dans un cadre remarquable !

Romain et Anaelle mange à Uyuni

La balade digestive s'est faite sur l'île d'Incahuasi en plein cœur du Salar couverte de cactus géants et abritant des petits lapins appelés "chats des Andes".

Chat des andes sur l'ïle aux cactus

L'île aux cactus

Romain prêt d'un cactus

Des zones volcaniques sont visibles le long des frontières du Salar. Ce sont dans ces secteurs que sont élevés des troupeaux de lamas. Des vigognes sont aussi visibles dans le paysage. Celles se promenant seules sont très souvent des mâles, chassés de leur clan. La triste loi de la nature veut que chaque tribu de vigognes ne soit composée que d'un mâle. Aussi, si un deuxième mâle naît, il doit quitter son clan.

Troupeau de lamas

Lama regardant l'objectif

Lama et la montagne

Cette magnifique journée s'est terminée par le coucher de soleil sur le Salar.

Couché de soleil sur le salar

Publié le
  • Communication

    Bien communiquer sur notre projet nous assurera une bonne visibilité sur divers réseaux sociaux. Nous pourrons ainsi partager chaque étape de cette belle aventure humaine avec le plus grand nombre d'entre vous !

    Publié le
  • Décollage imminent ...

    Qui dit Tour du monde dit très souvent avion. Le planning des vols, le choix des compagnies et les achats des billets peuvent vite devenir un casse-tête. Billets TDM, passage par une agence de voyage spécialisée, mode débrouille ? Cet article vous informe sur les solutions possibles.

    Publié le