Osaka : la ville des découvertes culinaires !

Osaka ! Nous voilà à nouveau plongés au cœur d’une immense vie urbaine où déambulent chaque jour dans les rues commerçantes une masse humaine étonnante ! En quelques jours de marche dans la ville, nous avons eu l’occasion de nous perdre à plusieurs reprises et de dénicher quelques restaurants pour tester les spécialités de la ville.

Okonomiyaki

okonomiyaki
Commençons les présentations par les incontournables Okonomiyaki. Ce plat signifie littéralement « ce que vous aimez grillé » et n’a pas forcément d’équivalent occidental. Il ressemble vaguement à un panecake mais la garniture en est très éloignée. L’okonomiyaki est composé de choux blanc et de nombreux autres légumes hachés très finement, liés par une pâte à base d’œufs, de farine de blé et de dashi (bouillon de konbu (algue) et de bonite séchée).
La préparation est cuite sur une plaque chauffante au centre de la table. Le cuisinier recouvre ensuite cette masse de lamelles de porc ou d’un oeuf sur le plat avant d’y déposer de la mayonnaise et une sauce brune brillante à base de sauce soja, de miel, de ketchup et d’autres ingrédients mystères !
Ce plat est très convivial et peut être reproduit facilement au sein des familles japonaises.

kushikatsu

Kushikatsu
Le second plat très populaire que nous avons dégusté dans une des rues les plus animées de la ville (Dotonbori), est le kushikatsu. Ce plat se compose de brochettes panées et frites de boeuf, de poisson, de champignons ou encore de légumes. Les brochettes sont trempées dans une sauce brune et dégustées tel quel.

Takoyaki

takoyaki
Dans le même genre, on retrouve sur les stands des fritures de pieuvre appelées takoyaki. Ce plat est extrèmement populaire. Il se compose uniquement d’une dizaine de boulettes que les japonais emportent dans une barquette.

Dango

dango-2
Pour rester dans le délire des boulettes mais finir sur une note sucrée après toutes ces fritures, nous avons découvert le dango. Il s’agit d’une pâte de riz gluant appelée mochi enveloppant de l’anko, une pâte de haricot rouge. Les dangos sont souvent montés sur une brochette et peuvent être de différentes couleurs selon les saisons et les régions. Un dessert assez surprenant pour nos palais européens mais très bon !

Dégustation de sushis à Tsukiji
Les spécialités de Kyoto