Comment bien cuisiner le magret de canard ?

magret de canard

Le magret de canard fait partie des plats les plus appréciés par les français. Cette partie de la poitrine de canard a une texture tendre et une saveur facile à distinguer. Cependant, elle nécessite une certaine technicité au moment de la cuisson pour que le résultat soit irréprochable. Dans cet article, nous vous proposons 3 astuces infaillibles pour bien cuisiner ce plat.

Astuce 1 : choisissez de la viande de qualité

Les recette de magret de canard sont nombreuses. Chacune d’entre elle présente des particularités au niveau du mariage des épices et du type de cuisson. Nous pouvons toutefois leur trouver un facteur commun si le plat est un véritable délice : la qualité du produit. Pour commencer, vous devez donc sélectionner une race réputée pour donner des plats succulents comme le « col vert » et le « mulard ». En dehors de ces variantes, il s’agit de filet et non de magret. Ensuite, l’endroit où vous achetez votre viande est un critère décisif pour sa qualité. Dirigez-vous vers des producteurs bénéficiant d’une bonne réputation dans ce domaine. Si vous préférez les grandes surfaces, optez pour les produits sous-vides. Cette technique permet de conserver la valeur gustative et nutritionnelle de la viande. Autant le savoir tout de suite, si votre matière première est médiocre, vous n’arriverez pas à vous rattraper même avec la meilleure des recettes.

Astuce 2 : maîtrisez les règles du dégraissage

Cette partie spécifique de la poitrine est vendue couverte d’un morceau de chair. Que vous vous dirigiez vers un boucher local ou des structures commerciales, vous retrouverez cette chair entourée d’une peau grasse. Si cette dernière est gardée telle qu’elle, c’est pour protéger la viande. Cependant, au moment de cuisiner, il vous faudra obligatoirement passer par l’étape du dégraissage. Pour cela, coupez soigneusement la graisse qui déborde de part et d’autre. Ne vous arrêtez pas là ! Pensez aussi à vous débarrasser des nerfs minuscules à l’aide d’un couteau tranchant. Vous les trouverez sur la partie charnue reconnaissable à travers sa couleur très claire.

Astuce 3 : assaisonnez au préalable

Vous avez déjà choisi quelles recettes appliquer ? N’attendez pas le dernier moment pour effectuer l’assaisonnement. Les cuisiniers les plus talentueux conseillent de procéder à cette action juste après avoir réalisé le quadrillage. Il convient d’utiliser du gros sel. Ne vous jetez pas tête baissée sur les mélanges d’épices. Pour conserver le goût authentique de la poitrine, faites preuve de simplicité. Attendez suffisamment que le sel pénètre à l’intérieur de la viande pour qu’il puisse agir et rehausser les saveurs. Il doit s’introduire dans les arêtes du quadrillage ! Si vous souhaitez ajouter du poivre, n’hésitez pas à le faire. Cette épice ne fera qu’accentuer le goût.

Trouver épicerie fine à Caen directement en ligne
Comment apprendre les bases de la gastronomie française ?